Nuit des musées 2017

Les dessous de l’Espace Maurice Béjart

15h, 19h et 23h (45’) Visite commentée

Une visite sens dessus-dessous pour plonger au cœur de la vie, de l’œuvre et de l’héritage de ce chorégraphe emblématique. La Fondation SAPA a le plaisir de vous faire découvrir l’exposition derrière le chorégraphe et le fonds derrière l’exposition. Au programme, des photos, des vidéos, des anecdotes, la vie d’un grand homme, l’œuvre d’une vie et peut-être même la présence énigmatique d’un pingouin, qui sait? Réponse le 23 septembre prochain!

Exposition à voir jusqu’au 31 décembre 2017

L’Espace Maurice Béjart présente en textes, images et objets l’œuvre et la vie du chorégraphe, fondateur du Béjart Ballet Lausanne. Cet Espace présente les grands axes de la vie du chorégraphe en traitant des sujets tels que sa biographie, son œuvre et son influence, ses relations, la ville de Lausanne.

Il permet également de donner un aperçu de l’ampleur de son fonds d’archives conservé à la Fondation SAPA. Ce fonds, qui retrace tant la vie personnelle que professionnelle de Maurice Béjart, représente près de 35 mètres linéaires de correspondance, photographies, bibliothèque privée, objets personnels et vidéos. Autant de documents qui nous plongent dans la vie et l’univers du chorégraphe. A cela s’ajoute le fonds non moins prestigieux du Béjart Ballet Lausanne qui a été confié à SAPA en 2002.

! Histoire en corps !

16h, 20h et 00h (45’) Performance

Suite à une résidence de 15 jours au début de la saison 16/17, les danseuses de la Cie Junior Le MARCHEPIED – aujourd’hui professionnelles – redonnent vie aux archives de la Collection suisse de la danse. Une interprétation chorégraphique qui transforme les locaux de conservation en scène ouverte. Les danseuses dialoguent autour de trésors sortis des archives, tissant des liens entre le passé et le présent, les mots, les images et les gestes. Un voyage inédit au cœur du patrimoine chorégraphique suisse.

Cinq espaces répartis entre la Collection suisse de la danse et le Forum d’Architecture, dix danseuses, cinq histoires dansées : « Placer, déplacer puis replacer », « Croquis, esquisses, dessins, Leeder ! », « Un masque, un rôle, un costume ! », « Bulle, papier, mémoire, sensation ! », « Une lettre, une danse, macabre! »

2018-12-26T17:25:25+00:00